mercredi, 12 décembre 2018
MBA NIGER EN LIGNE Bientôt....
  Assurance AUTO   
online assur car
   Assurance MOTO   
online assur moto
  
   Assurance HABITAT   
hbtat
 

 

Selon la Banque africaine de développement, les fonds de pension et les sociétésd’assurance sont en mesure de financer des projets d’infrastructures hors de portée pour les banques locales en raison de leurcoût.

Décriés en Europe pour leurs effets perverssur l’économie, les marches financiers peuvent en revanche donner un coup de pouce aux pays en développement.

Lors d’un colloque organisé par l’association Epargne sans frontières, mardi 16 avril, le ministre du Développement Pascal Canfin a lui-même reconnu l’utilité de l’innovation financière hors d’Europe. Elle serait susceptible d’attirer des investissements et de créer advantage d’activité économique.  

Une vision confirmée par unrapport de la Banque africaine de développement (BAD), rendu public vendredi 19 avril. Le document souligne le rôlepotentiel des marchésfinanciers en Afriquesubsaharienne, notamment pour les projetsd’infrastructures routières, énergétiques, ou de communication.

Selon les estimations de la BAD, 68 milliards de dollars seront necessaries d’ici 2020 pour couvrir les seuls projets à dimension régiona lequ’elle considère comme prioritaires.

OBLIGATIONS D’INFRASTRUCTURES

Mais l’aide international provenant des agences de développement ou des grands bailleurs de fonds ne comble pas ces besoins. Le secteur privé délaisse, lui, les infrastructures pour les placements dans les industries extractives, note la BAD.

Des « sources domestiques » pourraient cependant prendre le relais, à condition de développer les marchés financiers locaux.

Les obligations dites « d’infrastructures » pourrai enttrouver preneur parmi des fonds de pension ou des societies d’assurances présentes au niveau local.

Emises par un gouvernement ou par une enterprise privée, ells peuvent intéresser ces investisseurs qui recherchent des « project bonds » stables et rentables à long terme.

MARCHÉS FINANCIERS PRENEURS

De manière générale, les émissions de dette des pays africains rencontrent de plus en plus de success sur les marchés financiers, grâce, notamment, aux taux de croissance élevés des Etats, souligne la BAD.

Cependant, cettemontée en valeur est freinée par un environnement institutionnel et monétaire parfois peu incitatif.

Les raisons qui empêchent le développement du secteur financier sont nombreuses : devises locales instables, inflation, opacité des procédures des marchés publics…

CAPTER L’ÉPARGNE

La BAD invite à suivre le modèle de certains pays asiatiques ou sud-américains.

Ainsi, au Chili, les fonds de pension et les companies d’assurance détiennent 90 % du stock des obligations d’infrastructures.

Réclamation

rclm

Toujours à votre écoute ….. pour faire mieux et plus! 
Nos contacts : 
E-mail: info@mbaniger.com
Tél: +227 20.35.03.32

Nous contacter